Partager
Aperçu
 
Bonjour !

Il est arrivé dans ma vie à la fin du mois d'Octobre 2016, en provenance directe de Bobo Dioulasso après un long voyage dans les valises de ma fille Juliette.

Disons-le tout de suite, au début je le reconnais, je ne l'ai pas vraiment aimé. Nous avons eu besoin d'une petite période d'adaptation lui et moi. Le pagne dans lequel il avait été taillé (le célèbre Addis Abeba, pour les connaisseurs), avait des couleurs si vives, bleu, fushia, jaune qu'il m'a fallu du temps pour ne plus être éblouie. C'était beaucoup trop de couleurs chatoyantes réunies sur un seul tissu pour quelqu'un comme moi qui aime plutôt la discrétion en matière de mode.
Et puis il était chargé de tant d'émotions nouvelles ! Ce sac c'était un cadeau qui en cachait un autre. Une magnifique surprise, de celles qui vous font la vie plus belle mais qui vous bouleversent un brin en arrivant alors qu'on ne les attendait pas vraiment !

Heureusement, je savais avec une certitude absolue qu'il avait été cousu avec amour et attention. Alors j'ai décidé qu'il était magnifique et que j'étais seulement incapable de l'apprécier. Pour le moment.

Pour commencer je l'ai donc utilisé pour aller à mon cours de danse africaine. Là-bas il se sentirait dans son élément et j'étais sûre que les copines en seraient un peu jalouses. Il était suffisamment grand pour transporter une tenue de rechange et même de quoi prendre une douche. Et assez petit pour tenir dans le panier de mon vélo de citadine. Des atouts qui comptent ! Et c'est certain, il a fait son petit effet ! Jour après jour, il s'est ainsi doucement intégré dans mon quotidien et a finalement pris sa place de sac à main pour laquelle il m'avait été offert.
Depuis plus d'un an il ne me quitte plus. L'hiver, il est parfaitement assorti à ma doudoune jaune et je porte la chaleur de l'Afrique sur mon épaule. L'été il resplendit de ses couleurs sous le soleil et montre ses plus beaux atours. Il arrive qu'une caissière de supermarché, un médecin ou encore la serveuse d'un café me dise alors que je m'apprête à payer : « Oh, vous avez vraiment un joli sac ! »
En quelques mois nous sommes devenus inséparables. Bien sûr , au gré des allers-retours de Juliette et de mon séjour au Burkina Faso cet été, je lui ai donné plusieurs petits frères : des sacs cabas, un petit sac bandoulière, un sac à dos, un sac en forme de bourse et même une trousse... mais de tous, il reste mon préféré, mon compagnon de chaque jour.

Il a joué son rôle de médiateur pour que tout doucement je puisse faire la connaissance de son créateur, Madou. Il m'a fallu un peu de temps là aussi. Du temps pour m'habituer aux "salut maman !" de ce beau jeune homme venu d'un autre continent et du temps pour apprendre à vivre sans ma fille pendant de longs mois quand elle part le rejoindre. Mais d'un message à l'autre, d'un « merci pour ce magnifique sac» à un « comment va la famille ? » nous avons tranquillement tissé des liens, jusqu'à notre rencontre cet été et la vie partagée pendant deux semaines dans son beau pays d'Afrique. Une première expérience inoubliable pour moi !
Nous nous sommes bien entendus, avons beaucoup ri, et puis, un après-midi, à la faveur d'une pause à l'ombre d'une grande natte tendue entre quatre piquets, Madou a commencé à me raconter. La musique bien sûr puisqu'il est griot et joue du doun-doun avec talent, mais aussi la couture apprise avec son oncle à partir de 7 ans, et après toutes ces années, l'envie toujours forte aujourd'hui de créer de nouveaux sacs et d'exprimer ainsi sa créativité...


Il y a tout cela dans mon sac de Madou en plus de mon téléphone, mon porte-feuille, mes mouchoirs en papier et mes lunettes de soleil. Les rires, la musique, la confiance, la découverte d'un autre si différent et si proche à la fois, ma famille qui s'agrandit et ma vision du monde qui évolue... Quand le temps aura passé et que viendra le moment de faire du tri dans mes affaires, en suivant la méthode de Marie Kondo je prendrai entre mes mains mon sac de Madou pour ressentir ce qu'il m'inspire. Et je sais déjà avec certitude qu'il restera dans mon armoire. Car assurément, il remplira mon cœur de joie !

Belle journée à toi !

    Stéphanie

    P.S. : si tu es curieux voici une petite photo de mon sac de Madou https://www.instagram.com/p/BMoQV60gE_C/?hl=fr&taken-by=creeretc
    Et si tu veux te régaler avec les autres créations de Madou, c'est par ici : https://www.facebook.com/LesSacsdeMadou/
    J'accompagne les femmes à prendre du temps pour elles et à créer leur bien-être à travers l'écriture et la réalisation de journaux d'expression personnelle. Une pratique créative respectueuse de chacune et partagée dans une ambiance joyeuse et bienveillante!

    Stéphanie LESCHIERA
     
     
     
     

    Email Marketing par ActiveCampaign